Inscrivez-vous gratuitement
Rencontrez votre moitié
Chercher

Et les efforts à ne surtout pas faire !

Tendus par la perspective de cette future rencontre, nous nous bardons d’intentions, de précautions, de résolutions. Certains peaufinent des stratégies – les conseils en ce sens ne manquent pas ! – d’autres sont à l’affût de tests qui valideraient, ou non, ce rendez-vous. Quoi qu’il en soit, nous ne ménageons pas nos efforts pour « optimiser » cette rencontre, au risque de la compliquer davantage…

On veut « assurer »

Des préjugés pèsent encore sur les rencontres faites par le biais d’Internet. Certains y voient le signe d’une misère affective, peu flatteuse pour ceux qui utilisent cet outil. Et pour démentir cette étiquette, nous afficherons une assurance à toute épreuve, une force de caractère qu’un simple rendez-vous ne saurait ébranler… Quand nous sommes tremblants d’émotion ! Cet effort-là est totalement superflu : avoir le trac ne signifie pas être aux abois. Et nous sommes nombreux à l’avoir, ce trac…

Mettre cartes sur table

D’autres vont à leur rendez-vous avec la ferme intention d’être honnête. Une intention louable, mais qui peut cacher des motifs moins avouables, ou provoquer des effets désastreux ! Si notre honnêteté consiste à déballer d’emblée ce que l’on attend de la relation, quelle place laissons-nous à notre interlocuteur, à ses propositions ? Si être honnête c’est lui exposer les traumatismes que nous avons subis, le but n’est-il pas de le faire déguerpir ? C’est efficace, souvent…

Être son idéal(e)

L’effort le plus fréquent, mais aussi le plus vain, est celui que nous mobilisons pour ressembler à ce que l’autre est censé préférer. Il aime les femmes coquettes ? Nous porterons une jupe pour l’occasion. Elle est fascinée par les intellos ? Nous lui égrènerons une liste d’auteurs élitistes qui sûrement l’épateront. Sauf que nos interprétations du « coquet » ou de « l’intellect » sont très subjectives. Comment être sûr, alors, de ce qui séduira l’autre ? Surtout si on est engoncé dans sa jupe ou ses citations…

Toujours d’accord

Et comme nous sommes bien élevés – en général – nous nous efforcerons d’abord et surtout d’être aimable, pour être aimé peut-être. Nous serons d’accord avec tout, nous n’émettrons pas d’opinion qui pourrait froisser notre interlocuteur, d’ailleurs nous ne dirons rien. Nous tairons nos protestations, nous rirons à chaque trait d’esprit… Finalement nous n’aurons pas découvert grand-chose de lui ou d’elle, occupé que nous étions à nous confondre dans son paysage. Une application qui forcément nous aura frustré !

Être, tout simplement…

À tout faire pour que cela fonctionne entre nous, c’est à côté de soi, et de l’autre, que nous passons souvent. Tous ces efforts pour paraître, ou pour être, ce que l’autre – croyons-nous – espère, sont inutiles et parfois nocifs. Puisqu’ils nous enferment dans un rôle et nous empêchent de nous ouvrir à l’autre, et d’improviser avec lui. Ils font barrage à ce que nous ressentons, au plaisir, quelquefois confus, que nous avons à être ensemble. Et qu’il nous faudra faire l’effort d’écouter, avant d’aller plus loin…

– par Sophie Cadalen